Ça bouge à Gignac !

Accueillir dans un village de 680 habitants plus de 30 000 personnes le temps d’un week-end, ce n’est pas une mince affaire ! 
C'est pourtant ce qui se passe tous les ans depuis 15 ans fin juillet (28 au 30/07) avec le festival Ecaussystème, un festival de musique actuelle.
Pour préserver ce charmant village, le festival s'est fixé comme l'une de ses priorités de limiter l’impact de la manifestation sur la nature environnante et la population avoisinante. Pari réussi !
Sans vouloir restreindre l’esprit de fête que l’on attend d’un festival, bien au contraire, ici on adopte pour le bien de tous un comportement responsable en respectant quelques petites règles de bonne conduite. 

Un festival eco-citoyen et solidaire

Ici on fait partager aux festivaliers les valeurs et les savoirs de l'écocitoyenneté, reposant notamment sur la sensibilisation à l'écologie, le tout dans un esprit de fête et d'échange.
Ainsi en complément des concerts, les "Journées Ecaussitoyennes" ont vu le jour et sont maintenant consacrées aux larges thématiques du développement durable, au travers d'une multitude d'animations gratuites au coeur du village.

Au programme :

- Conférences,
- Forum associatif,
- Marché de producteurs avec des produits issus de circuits courts, de l’agriculture biologique ou du commerce équitable et de l’artisanat local et traditionnel. Chaque stand sera l’occasion pour vous d’échanger avec le producteur, en toute convivialité et simplicité, pour découvrir ses savoir-faire…
- Ateliers pour apprendre à adopter une démarche éco-responsable
- Arts de la rue
- Animations (jeux anciens, tir à l'arc, mur d'escalade)

La solidarité se traduit également avec la gestion des gobelets. En 2006, le festival a été l’un des premiers à utiliser les gobelets uniques, réutilisables ou consignés (c’est comme on veut !) dans son enceinte. Aujourd'hui il va plus loin avec le dispositif "Un gobelet pour la planète".
Cette opération consiste à collecter et à reverser les consignes à trois associations partenaires qui oeuvrent pour des causes environnementales et/ou humanitaires.

Enfin "Les détours de l'Ecaussystème" traduisent cet esprit d'aide et de partage. C'est un tremplin pour des groupes locaux organisé sur la place du village le temps du festival. Une dizaine de groupes sont récompensés par différents prix notamment celui de jouer sur la grande scène du festival ou de participer à la scène Off (qui se tient en journée à quelques encablures du village). Dans tous les cas un seul objectif : accompagner les jeunes artistes dans leur développement et encourager la pratique musicale.

Côté organisation

Pour garder le rythme sur les 3 jours, il faut bien vous accorder quelques heures de repos et elles seront bien méritées.
Comme un festival sans camping, ce n’est pas vraiment un festival, la verte prairie se trouve à une petite centaine de mètres de l’espace concert. Entièrement gratuite elle est en revanche seulement accessible aux festivaliers disposant de billets.

Et bien sur ici, il va de soi que les toilettes sont sèches et que les dechets sont triés !

Vous savez tout pour vivre un festival pas comme les autres, il n'y a plus qu'à réserver pour profiter de la programmation 2017 : Un air, deux familles / Waw Tailor / The crook and the Dylan's / Motivés / Kenny Arkana / Manu Chao de la Ventura / The Bloody Beetroots / Jain / The Offspring / Matmatah