Emergeant au-dessus des arbres, les toits de Loubressac tutoient l’azur du ciel en une partition toute en demi-teintes. Un peu de brun, une touche d’ocre, un trait de miel… et là, centrée comme un point d’orge, l’ardoise du clocher de l’église des XII et XVIème siècles.

Une vue plongeante

Campé sur un promontoire offrant une vue plongeante sur les vallées de la Bave et de la Dordogne, Loubressac incarne une inspiration très médiévale. En y flânant quelques instants, on comprend pourquoi Doisneau en été tombé amoureux. On se régale à la belle saison en découvrant les rues, balcons, escaliers et cours fleuries du village.