Perché au-dessus du Lot

Perché au-dessus du Lot, Puy l'Eveque est formé d'un dédale de ruelles et d'escaliers bordés de belles maisons de pierre dorées (détails Renaissance rue du Donjon, belle porte rue des Capucins, sculptures médiévales rue Saint-sauveur...) qui descendent jusqu'à la cale où s'amarraient autrefois les gabarres en partance pour Bordeaux.

L'ocre des façades médiévales se reflète dans les eaux du Lot. Le nom de la petite ville, bâtie au flanc d'un éperon rocheux sur la rive droite du fleuve, porte l'indication de son emplacement (Puy vient de pech, qui signifie lieu élevé).

Une importante cité médiévale

Puy l’Evêque fut une importante cité médiévale, qui occupait une position extrêmement stratégique du Lot. Découvrir ce pittoresque village de la rive gauche du Lot permet de mesurer l'important passé de cette ville étagée et de son port, l'un des plus actifs de la vallée du Lot jusqu'à la fin du XIXème siècle.

De la place Georges Henry, on peut longer à pied le ruisseau des Clédelles jusqu'à l'ancienne cale de commerce. Les rues transversales rappellent l'activité économique de ce vieux quartier tourné vers le Lot : rue des cloutiers, rue des teinturiers, rue des bateliers...qui vous invite à découvrir les nombreux vestiges de son lointain et riche passé.

Tout en haut de la ville, deux édifices dominent les toits de tuiles : la tour du XIIIème siècle qui devait être partie intégrante du castrum, aujourd'hui disparu, et l'imposante église Saint-Sauveur des XIVème et XVème siècle, avec sa nef gothique à croisées d'ogives.

A voir, à faire, c'est ici