Au choix : truites, brochets, sandres...

Une canne à la main, des bottes jusqu'au cuisses, les pêcheurs sont à la fête. Dédiés à leur plaisir, 1500 km de ruisseaux de première catégorie, 400 km de rivières de 2ème catégorie, 35 lacs et étangs


Pour la truite, cap sur les eaux du Ségala, particulièrement riches en truites sauvages typiques du Massif Central : endroits isolés et intimes, peu fréquentés…


En Dordogne, les bottes dans l’eau, on profite d’une vue inédite sur les falaises et les châteaux qui les surplombent. Cette rivière se prête tout particulièrement à la pêche à la mouche.


Quant au Lot, c’est la rivière aux carnassiers par excellence ; des cales aménagées entre Cajarc et Puy-L’Évêque facilitent l’accès en bateau.

Enfin, n’oublions pas les « carpistes » : dans la rivière Lot , réputée pour ses « carpes record » (approchant les 30 kg !), on pratique la pêche de nuit toute l’année. 
À noter enfin, les 3 parcours « no kill » sur le Lot, le Célé et la Bave, pour préserver les populations piscicoles.

Bon à savoir : le département dispose d'un réseau d'hébergements pêche situés à proximité des sites de pêche.

Un site web pour les pêcheurs

La fédération de pêche du Lot dispose d'un site web très complet avec entre autre la mise en avant et le détail de tous les parcours pêche, le calendrier des animations pour adultes et enfants, la liste des guides de pêche, toute la règlementation et la possibilité de commander sa carte de pêche en ligne.