Concert "Chants Sacrés de la Méditerranée", à Cahors

Concert ,  Son et Lumière ,  Musique classique à Cahors

piano-1655558_960_720
  • L’été 2018, le festival de Saint-Céré sera une fête renouvelée, une fête du public, une fête des artistes, une fête de l’opéra pour toutes et tous. Une fête avec une nouvelle génération d’interprètes, peut être les stars de demain, mais aussi une fête avec les fidèles artistes, chanteurs ou musiciens, qui ont enchanté le festival depuis tant d’années.

    Une fête aussi sur l’ensemble du territoire de la vallée de la Dordogne et de Cahors, une fête dans les magnifiques châteaux de l’état : Castelnau, Montal et Assier… une fête à l’Usine, le lieu de la culture de Saint-Céré qui rayonne sur notre bassin de vie …
    L’opéra est souvent une histoire de femmes, l’histoire « des » femmes.

    C’est encore le cas, cet été. Avec « les Noces de Figaro », Mozart évoque des femmes qui revendiquent leur liberté. Avec « la Traviata », Verdi nous conte l’histoire d’une femme qui aime malgré la maladie, malgré les interdits et les clivages sociaux. Avec « les Contes d’Hoffmann », Offenbach nous présente les trois femmes rêvées, l’idéal féminin à jamais inaccessible.
    Avec « le Devin du Village », Rousseau évoque la jeune Colette et tous les possibles d’une femme en devenir …

    Il y aura Gustave Mahler, Chopin, Vivaldi, mais aussi les musiciens français du 18ème, les préludes orientaux. Toutes ces musiques, ces univers résonnent en chœur avec le public pour faire de notre festival un moment unique en France, un moment en dehors des modes et des préjugés, véritable moment de partage.

    La musique porte ainsi des fables et les transmet … De jeunes artistes présentent ces concertos, ces prières sacrées ou profanes, ces chansons populaires avec un éclectisme qui prouve leur ouverture aux autres.

    Les artistes sont les médiateurs par lesquels chacun pourra voyager et partager avec les autres dans une joie collective.
    C’est le projet ambitieux de ce festival depuis maintenant plus de 38 années dans ce pays rural : attirer et fédérer un public hors des sentiers calibrés, dans des églises modestes et intimes, des places de village joyeuses, des monuments exceptionnels…

    C’est le grand pari sur l’avenir où la culture et la musique deviennent un langage commun à toutes et tous pour faire société !





    L'objectif du projet :

    Youssef Kassimi Jamal, Marwan Fakir, Mohamed EL Hachoumi ont entamé un travail musicologique sur les musiques sacrées des 3 religions du bassin de la méditerranée en collaboration avec 9 chanteurs des « Voix du Maroc ». A travers un voyage qui partira des musiques religieuses marocaine, nous irons à la rencontre des musiques séfarades, andalouses, des chants religieux musulmans d’Egypte, coptes, des musiques sacrées juives qui mêlent les différentes influences d’Europe centrale et du Maghreb (Séfarade et Ashkénaze), du chant religieux des chrétiens d’orient et maronites, des arméniens, de la tradition musulmane turque, des chants soufis, les mélopées grecs-orthodoxes et la musique sacrée d’Italie et d’Espagne. Au-delà des différences religieuses, notre travail de transcription vocale et orchestrale aura pour but de trouver le lien qui réunit la nécessité du chant sacré à travers les religions et les époques. Chercher ce qui réunit par le langage musical, comme l’histoire du violon ou du oud (Luth) qui sont partis des pays arabes et qui ont fait le tour du bassin méditerranéen pour traverser l’Europe orientale et centrale, et générer la grande tradition classique européenne. (Pour le oud : les luths de la musique de la renaissance, introduit, de Bagdad par l’Andalousie).
    La musique transcende, elle unit les hommes et les femmes par un langage qui dépasse les mots et le contexte de conflits actuel, ce rapprochement des points de vue est nécessaire pour montrer les ressemblances et complémentarités entre les religions à travers le chant et la musique ! C’est l’objectif du projet.

    Les artistes :

    Formés au Maroc, ayant poursuivit leur cursus en France ou ils sont installés. Marwan Fakir et Mohamed EL Hachoumi souhaitent mettre leurs acquis professionnels au service d’un projet « marocain ». Ils rejoignent Youssef Kassimi Jamal avec qui ils travaillent depuis des années dans le cadre du Festival de Saint-Céré-Opéra Éclaté, notamment autour de la fameuse Carmen arabo-andalouse. Ils s’associent avec « les voix du Maroc » qui réunit d’excellent chanteurs qui ont à la fois une formation lyrique « classique » dans le cadre du chœur de l’orchestre philharmonique, et qui partagent une même passion pour le musique andalouse et arabe.

    Billetterie : Office de tourisme de Cahors
  • Tarifs
  • Adulte
    À partir de 17 €
  • Tarif réduit

    • Demandeurs d'emplois, étudiant, - de 18 ans, carte Grand Pass, groupes + 10 pers

    À partir de 14 €
Horaires
Horaires
  • Le 11 août 2018 à 21:00
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Concert "chants Sacrés De La Méditerranée", À Cahors :
  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Concert "chants Sacrés De La Méditerranée", À Cahors, soyez le premier à en laisser un !