Festival de Saint-Céré : Requiem de Mozart

Concert ,  Culturelle ,  Musique classique à Cahors

festival saint céréfestival st céré
  • Un spectacle proposé dans le cadre du festival de Saint-Céré.





    Certainement le plus connu de tous les Requiem, le Requiem de Mozart (1756-1791) est une œuvre majeure du répertoire aux aspects dramatiques très intenses. On passe de moments apaisés à de véritables tempêtes ! Les conditions de composition de cette messe des morts sont particulièrement marquantes puisqu’il s’agit du dernier ouvrage de Mozart et il reste d’ailleurs inachevé. Cette « mort en musique » est composée dans la précipitation à double titre : d’une part, Mozart a reçu en même temps deux commandes dans l’été 1791, un opéra - qui sera La Clémence de Titus – et un Requiem qu’il doit livrer l’année suivante. Après avoir jeté sur le papier quelques idées pour le requiem, Mozart choisit de se consacrer d’abord à la composition de l’opéra créé le 6 septembre 1791, puis termina un ouvrage qu’il avait commencé plus tôt : La Flûte Enchantée, son dernier opéra, créé le 30 septembre 1791. Ces deux échéances rapprochées l’ont épuisé complètement et c’est déjà malade qu’il se consacre à l’écriture du Requiem. Il meurt le 5 décembre 1791 sans avoir achevé son ouvrage : les premières mesures du Lacrimosa sont à peine esquissées. C’est une question d’argent qui permettra à cette œuvre majeure d’être achevée. En effet, Constance, l’épouse de Mozart, rencontre des difficultés financières dès le début de l’année 1792. Il est donc important pour elle de pouvoir livrer le Requiem pour lequel le commanditaire avait promis une belle somme. Elle fit donc appel à trois élèves de Mozart : Franz Xaver Süssmayer, Franz Josef Freystatler et Josef Eybler qui complétèrent l’oeuvre en suivant les recommandations du maître. Ce contexte de création a donné lieu à de nombreuses recherches, différentes versions de l’œuvre et un grand travail d’authentification des passages de la main de Mozart, il reste quelques mystères. L’œuvre est magistrale à la tonalité générale sombre, la tonalité de ré mineur n’est pas sans rappeler la scène du commandeur dans Don Giovanni, l’absence des bois aigus (flûtes, hautbois) renforce le timbre grave de l’orchestre.

    Joël Suhubiette a maintes fois dirigé le Requiem de Mozart. L’œuvre fait partie des « incontournables » pour un chœur de chambre, les parties chorales y tenant la toute première place, tantôt dans la puissance des moments dramatiques, tantôt dans la douceur et le calme du recueillement.

    Direction musicale : Joël Suhubiette
    Baryton : Jean-Loup Pagésy
    Ténor : Hoël Troadec
    Soprano : Morgane Bertrand
    mezzo-soprano : Corinne Bahuaud
    Chef de pupitre : Nathalie Schaaff
    Avec : Chœurs de l’Académie lyrique d’Occitanie et d’Archipels, l'Atelier vocal des Éléments. Orchestre Opéra Éclaté.
    Production ScénOgraph. En partenariat avec les Éléments.

    Billets en vente à l'Office de Tourisme de Cahors.

    Repli dans la cathédrale en cas de pluie.
  • Tarifs
  • Général
    De 23 € à 32 €
  • Tarif réduit

    • Tarif réduit découverte (groupes, CE, Grand Pass, abonnés découverte)

    De 19 € à 28 €
  • Tarif réduit

    • Tarif réduit passion (demandeurs d'emploi, abonnés passion)

    De 16 € à 22 €
  • Tarif forfait étudiant

    • moins de 18 ans, étudiants de moins de 25 ans

    De 6 € à 10 €
Horaires
Horaires
  • Le 8 août 2019 à 21:00