Théâtre: Le Fils

Théâtre ,  Culturelle à Saint-Céré

le filsThéâtre de l'Usine
  • Notes d'Intention

    J’ai rencontré Marine Bachelot Nguyen en juin 2011 lors d’une performance avec la compagnie Dérézo. Il s’agissait, pour une équipe constituée au hasard d’un tirage au sort (1 auteur, 1 metteur en scène, 1 comédien), de réaliser en 24 heures un spectacle. J’ai beaucoup apprécié l’écriture dynamique de Marine.

    Lorsque j’ai éprouvé le désir de mettre en chantier un travail autour des thématiques que je développerai ci-dessous, c’est très instinctivement que j’ai pensé à associer Marine à l’écriture. J’aime son militantisme et son écriture engagée.

    Dans la droite lignée de la complicité qui me lie à André Markowicz depuis 10 ans autour de la mise en scène de ses traductions des pièces du répertoire, je souhaite désormais m’associer à un auteur en co-écriture. Je veux pouvoir dialoguer à chaque étape de travail, chaque nœud dramaturgique. Marine Bachelot Nguyen sera présente aux répétitions ; elle m’accompagnera sur la dramaturgie, pourra réécrire si besoin quelques détails, accompagner la comédienne dans l’orientation esthétique de son interprétation.

    Le sujet de la pièce me tient à cœur depuis très longtemps. C’est celui de la dérive. Comment de cercle d’amis en cercle d’amis une personne peut dévier de son chemin, de ses idéologies politiques et morales premières. Et ainsi devenir quelqu’un d’autre. Je trouve cette notion de glissement de terrain très intéressante à porter sur un plateau.

    Deux évènements ont déclenché en moi la nécessité de travailler sur ce sujet aujourd’hui :

    - le jour où il m’a fallu présenter une pièce d’identité pour aller récupérer ma fille à l’école maternelle en face du TNB car la rue était bloquée à cause des manifestations de Civitas à l’occasion des représentations du spectacle de Roméo Castellucci Sur le concept du visage du fils de Dieu.

    - le suicide en juin 2014 de Peter, jeune gay, membre de l’association Le Refuge.

    Après des années à mettre en scène des œuvres du répertoire, j’ai ressenti l’urgence de parler des clivages qui sous-tendent notre société, de toutes ces haines qui deviennent ordinaires.

    Au départ, je souhaitais travailler une adaptation du Bouc de Fassbinder (traitant du racisme dans une petite communauté) en y intégrant le monologue de cette femme modérée qui, par ses fréquentations, devient une militante très active pour La manif pour tous. C’est ainsi que nous avons commencé le travail de documentation et d’imprégnation du sujet avec Marine Bachelot Nguyen. Puis la nécessité de faire de ce monologue un spectacle à part entière s’est imposée à moi.





    Distribution
    Auteure : Marine Bachelot Nguyen
    Idée originale et mise en scène : David Gauchard
    Avec
    Emmanuelle Hiron
    Collaboration artistique : Nicolas Petisoff
    Création lumière : Christophe Rouffy
    Régie lumière : Alice Gill-Kahn
    Son : Denis Malard
    Musique : Olivier Mellano
    Enregistrement clavecin : Bertrand Cuiller
    Voix : Benjamin Grenat-Labonne
    Réalisation du décor : Ateliers du Théâtre de l'Union
  • Tarifs
  • Adulte

    • Tarif plein

    À partir de 16 €
  • Tarif réduit

    • Tarif découverte/réduit: abonnés Découverte, groupe à partir de 10 pers.

    À partir de 14 €
  • Tarif réduit

    • Tarif passion/réduit +: abonnés Passion, chômeur, intermittents spectacle

    À partir de 11 €
  • Tarif réduit

    • Tarif jeune: -18 ans et étudiant - 25 ans

    À partir de 5 €
Horaires
Horaires
  • Le 23 janvier 2020 à 19:00