Théâtre: Le Pate(r) Ou comment faire vent de la mort entière ?

Théâtre ,  Culturelle à Saint-Céré

Le PaterThéâtre de l'Usine
  • Après "La Mate – l’enfance" et "Juliette – les années 70", 3ème partie "Le Pate(r)".
    Création

    Résumé

    Trois sœurs Annette, Antoinette et Juliette enquêtent sur leur Père qu’elles n’ont toujours connu que fou.

    Les trois sœurs sont nées Fervent de Lamorantière. Elles n’ont connu leur Pater que fou ou dépressif – Elles enquêtent sur son passé auprès d’amis et cousins de la famille, afin de reconstruire une image positive de lui. Après 1959, chaque année Le Pater était enfermé à l’Hôpital Psychiatrique. Quel homme était-il avant 1959 lorsqu’il revint fou de Phnom Pen et que quelques mois après survint l’accident de voiture qui tua deux de ses enfants ?
    D’abord empêchées dans leur corps par toutes sortes de symptômes violents, les trois sœurs, au fur et à mesure que l’enquête avance, se découvriront un corps libéré, une légèreté et une plénitude nouvelle à vivre.

    Les Personnages

    Annette est célibataire, elle est d’une nature révoltée et politisée, va aux manifs. Elle a de l’asthme à en crever – elle rencontre Adam : tombera amoureuse de lui. Elle retrouvera les dossiers psychiatriques du Pater.

    Antoinette est férue de cinéma. Très épanouie, elle rit tout le temps. Elle a choisi d’être libre sans attache de mec. Elle a plein d’amants. Elle rencontrera Pierrot avec qui elle connaîtra une sexualité extatique. Antoinette se retrouve souvent aux urgences pour des problèmes respiratoires. Elle racontera les urgences de Montfermeil ! Pour l’enquête elle retrouvera chez une cousine 700 lettres du Pater - du Pater des tranchées de 14/18 à sa toute jeune femme dont il était amoureux fou.

    Juliette est comédienne de théâtre et amoureuse de l’amour (Platon). Séparée d’avec S.B, elle dialogue avec Mr. B.S. absent. Lorsqu’elle joue au théâtre, Juliette a des symptômes d’angoisses terribles, des nausées incontrôlables. Elle prend du Lysanxia qu’elle fait fondre sous sa langue avant et pendant qu’elle joue lorsqu’elle sent la crise monter. (Elle n’aime pas le goût amer du Lexomil). Elle retrouvera entre autres le dossier militaire du Pater. Elle retrouvera aussi le paradis perdu de sa jeunesse à Saint Michel-chef-chef et son premier amour enfoui là-bas !

    Les angoisses d’Annette, Antoinette et Juliette dont elles sont pétries ne sont-elles pas présences métaphoriques du Pater tapis dans leurs corps ?

    Notes d'Intentions

    Après avoir écrit mon enfance (La Mate) et mon adolescence (Juliette et les années 70) vint le grand désir de réhabiliter la mémoire de mon père, Le Pater ou Le Pate (ses surnoms). C’est pourquoi depuis deux ans j’enquête par toute la France et à partir de ces documents j’ai écrit Le Pater ou « Comment faire vent de la mort entière », où je construis une nouvelle figure paternelle apaisée.

    1 - Les matériaux documentaires à partir desquels j’ai travaillé et que les trois sœurs collecteront dans la pièce, sont les suivants :

    Les dossiers psychiatriques de mon père - les sœurs retrouveront celui de l’Hôpital Psychiatrique de Ville-Evrard à Villejuif - les autres ont disparus. Son dossier militaire au complet. Des témoignages d’amis ou membres de ma famille. Chacune des sœurs partira en voyage à travers la France à la rencontre de ceux qui l’ont connu pour collecter lettres, photos, souvenirs.

    2 - La situation à partir de laquelle j’écris est la suivante :

    Un dimanche par trimestre, Annette, Antoinette et Juliette déjeunent ensemble - elles discutent autour du Pater, de ce qu’elles ont récolté. Dans ces scènes sont insérés des monologues intérieurs : terrifiants cauchemars d’avec Le Pater dévorateur, des rêves, leurs rencontres amoureuses, jaillissements de pensées furtives qui font sens à la quête du Père.

    3 - Où mène l’enquête ?

    À travers les matériaux documentaires que j’ai réunis sur la vie de mon père un portrait positif va par petites touches se dessiner.
    Quant aux trois sœurs de la fiction, elles s’éveilleront au fur et à mesure de leur quête à un autre soi-même et iront à la légèreté et à l’amour.

    Production : En Votre Compagnie. Coproduction : Comédie de Picardie et ScénOgraph – Scène Conventionnée Théâtre et Théâtre Musical, Figeac/Saint-Céré. Avec l’aide à la production de la DRAC Île-de-France.





    Distribution
    Texte et mise en scène : Flore Lefebvre des Noëttes
    Regard extérieur : Charles Chauvet
    Aide à l'écriture : Valérie Blanchon
    Avec la participation musicale de : Pierre Notte
    Avec : Mireille Herbstmeyer, Julie Recoing et Flore Lefebvre des Noëttes
    Aide à la dramaturgie : Thierry Sainte Marie
    Assistante à la mise en scène : Emma Santini
    Scénographie et costumes : Charles Chauvet
    Coach vocal : Jeanne-Sarah Deledicq
    Lumière : Laurent Schneegans
    Son : François Chaussebourg
  • Tarifs
  • Adulte

    • Tarif plein

    À partir de 16 €
  • Tarif réduit

    • Tarif découverte/réduit: abonnés Découverte, groupe à partir de 10 pers.

    À partir de 14 €
  • Tarif réduit

    • Tarif passion/réduit +: abonnés Passion, chômeur, intermittents spectacle

    À partir de 11 €
  • Tarif réduit

    • Tarif jeune: -18 ans et étudiant - 25 ans

    À partir de 5 €
Horaires
Horaires
  • Le 8 novembre 2019 à 20:30