Voir les photos (3)
Les Instantanés #3, #4 et #5, D'après Annie Ernaux

Festival de Théâtre de Figeac "Les Instantanés #3, #4 et #5" et "les gros patient bien"

Festival de Théâtre de Figeac, Culturelle, Festival, Théâtre, Littérature, Musique, Poésie à Figeac
  • Les Instantanés #3, #4 et #5, D'après Annie Ernaux
    La compagnie Le Cri dévot s’est prêtée au jeu de l’auto-socio-biographie chère à Annie Ernaux en créant plusieurs monologues. Des parcours de vie, directement adaptés de ses romans ou écrits à sa manière toujours sur le fil, entre mémoire individuelle et collective.
    La Trilogie du samedi nous plonge dans l’adolescence de trois comédiens de la compagnie. Dans un va-et-vient entre parole poétique et théâtre documentaire, chacun explore...
    Les Instantanés #3, #4 et #5, D'après Annie Ernaux
    La compagnie Le Cri dévot s’est prêtée au jeu de l’auto-socio-biographie chère à Annie Ernaux en créant plusieurs monologues. Des parcours de vie, directement adaptés de ses romans ou écrits à sa manière toujours sur le fil, entre mémoire individuelle et collective.
    La Trilogie du samedi nous plonge dans l’adolescence de trois comédiens de la compagnie. Dans un va-et-vient entre parole poétique et théâtre documentaire, chacun explore sa construction sociale, familiale et les particularités de son parcours. À travers un échange complice avec les spectateurs, Bastien, Alexandre et Jérémy recomposent le puzzle de leurs souvenirs en s’appuyant sur des extraits de journaux intimes, des photos issues d’albums de famille mais aussi autour de références propres à leur génération.

    Les Gros patinent bien, Cabaret de carton
    Après le succès mondial de Bigre, Pierre Guillois et Olivier Martin-Salvan replongent à plein dans le bricolage, l’imaginaire, le burlesque épique, et le cartoon cartonne en cartons.
    Assis sur sa chaise, immobile et imposant, un acteur aux allures shakespeariennes raconte dans une langue "très angliche" une incroyable épopée.
    L’autre, en maillot de bain, traverse le plateau de droite à gauche et gesticule des myriades de cartons en guise de sous-titres. Sa grosse écriture d’enfant annonce les surgissements cocasses qui forment le récit : un lapin, un phare, des récifs, l’Écosse, une cornemuse, des patins à glace, etc.
    Vendredi 29 juillet
    Les Instantanés #3, #4 et #5, D'après Annie Ernaux
    19h00, Théâtre, Salle Balène, Figeac
    durée 1H30
    Les Gros patinent bien, Cabaret de carton
    21h30, Théâtre Humour, Cour du Puy, Figeac
    Durée 1H20
  • Tarifs 2022
  • Général
    De 6 € à 22 €

    • selon le spectacle, la série, le type de réduction et d'abonnement

Proposé par