Geraldine-Laurent-mederic-Collignon2-1024x957

Géraldine Laurent Quartet invite Médéric Collignon - Souillac en Jazz

Festival de Jazz Souillac, Culturelle, Concert, Festival, Jazz et blues à Souillac
À partir de :  25 Tarif plein
  • Géraldine Laurent étudie le piano classique au conservatoire de Niort pour ensuite obtenir un diplôme d’études musicales et un DEUG de musicologie à l’université de Poitiers. Elle adopte le saxophone alto, l’instrument iconique du jazz, dont elle devenue une virtuose étourdissante en se spécialisant dans les styles bop, hard bop, voir post bop (on pense à Cannonbal Adderley), peut être même pre ou post free (on pense à Eric Dolphy) tout en les re contextualisant en s’entourant de musiciens...
    Géraldine Laurent étudie le piano classique au conservatoire de Niort pour ensuite obtenir un diplôme d’études musicales et un DEUG de musicologie à l’université de Poitiers. Elle adopte le saxophone alto, l’instrument iconique du jazz, dont elle devenue une virtuose étourdissante en se spécialisant dans les styles bop, hard bop, voir post bop (on pense à Cannonbal Adderley), peut être même pre ou post free (on pense à Eric Dolphy) tout en les re contextualisant en s’entourant de musiciens actuels de cultures musicales très larges. Sa carrière démarre vers 2005 en tant que «sidewoman» pour rapidement se poursuivre avec ses propres groupes. De 2009 à 2019 se succèdent 4 formations différentes marquées par 5 albums qui eurent chacun un grand retentissement. Les reconnaissances se succèdent. En 2008 «révélation musicale» aux Victoire du jazz et «musicien de l’année». En 2015 l’album At Work est récompensé par l’académie Charles Cros. Et plus récemment l’album Cooking (victoire du jazz 2020) du quartet avec Paul Lay (p), Yoni Zelnik (b) et Donald Kontomanou (d). Chacun étant une étoile déjà scintillante dans le ciel de la musique de jazz. Dans le prolongement de la tradition, elle développe dans ce quartet une voix personnelle au service d’un jeu collectif élaboré et passionné. Son jeu y est incisif, fluide, et flamboyant créant collectivement une vie musicale intense.

    Médéric Collignon est un cornetiste, saxhorniste et multivocaliste de jazz, né en 1970. Il se produit dans des formations diverses, multiplie les rencontres et les projets mêlant parfois plusieurs formes d’art: danse, conte, théâtre etc…Il est influencé par différents genres musicaux (funk, hard rock, jazz rock), voire par des compositeurs comme Olivier Messian ou Edgar Varèse. Son originalité s’impose avec son instrument de prédilection, le de cornet à pistons de poche avec une grande souplesse d’embouchure. Il aborde la voix comme instrument, avec des improvisations vocales qui mêlent scat, techniques de beatbox vocalisant dans le registre suraigu. Il joue aussi de la trompette à coulisse, du bugle, ainsi que divers claviers et percussions électroniques. Sa confrontation et son intégration inattendues en tant qu’invité hors norme du quartet de Géraldine Laurent laisse attendre des étincelles.

    Géraldine Laurent étudie le piano classique au conservatoire de Niort pour ensuite obtenir un diplôme d’études musicales et un DEUG de musicologie à l’université de Poitiers. Elle adopte le saxophone alto, l’instrument iconique du jazz, dont elle devenue une virtuose étourdissante en se spécialisant dans les styles bop, hard bop, voir post bop (on pense à Cannonbal Adderley), peut être même pre ou post free (on pense à Eric Dolphy) tout en les re contextualisant en s’entourant de musiciens actuels de cultures musicales très larges. Sa carrière démarre vers 2005 en tant que «sidewoman» pour rapidement se poursuivre avec ses propres groupes. De 2009 à 2019 se succèdent 4 formations différentes marquées par 5 albums qui eurent chacun un grand retentissement. Les reconnaissances se succèdent. En 2008 «révélation musicale» aux Victoire du jazz et «musicien de l’année». En 2015 l’album At Work est récompensé par l’académie Charles Cros. Et plus récemment l’album Cooking (victoire du jazz 2020) du quartet avec Paul Lay (p), Yoni Zelnik (b) et Donald Kontomanou (d). Chacun étant une étoile déjà scintillante dans le ciel de la musique de jazz. Dans le prolongement de la tradition, elle développe dans ce quartet une voix personnelle au service d’un jeu collectif élaboré et passionné. Son jeu y est incisif, fluide, et flamboyant créant collectivement une vie musicale intense.

    Médéric Collignon est un cornetiste, saxhorniste et multivocaliste de jazz, né en 1970. Il se produit dans des formations diverses, multiplie les rencontres et les projets mêlant parfois plusieurs formes d’art: danse, conte, théâtre etc…Il est influencé par différents genres musicaux (funk, hard rock, jazz rock), voire par des compositeurs comme Olivier Messian ou Edgar Varèse. Son originalité s’impose avec son instrument de prédilection, le de cornet à pistons de poche avec une grande souplesse d’embouchure. Il aborde la voix comme instrument, avec des improvisations vocales qui mêlent scat, techniques de beatbox vocalisant dans le registre suraigu. Il joue aussi de la trompette à coulisse, du bugle, ainsi que divers claviers et percussions électroniques. Sa confrontation et son intégration inattendues en tant qu’invité hors norme du quartet de Géraldine Laurent laisse attendre des étincelles.

    Géraldine Laurent (sax.alto)
    Paul Lay (p)
    Yoni Zelnik (b)
    Donald Kontomanou (bat)
    Médéric Collignon (tp, voc)

    Discographie :

    Géraldine Laurent :
    «Looking for Parker» (Quartet) 2013 Bee jazz
    «At Work» (Quartet) 2015 Gazebo
    «Cooking» (Quartet) 2019 Gazebo

    Médéric Collignon:
    MoOvies, Justlooking Productions avec le Jus de Bocse (Ph.Gleizes/E.Harang/Y.Robilliard 2015)
    À la Recherche du Roi Frippé, (Justlooking Productions, Harmonia Mundi 2013)
  • Tarifs 2023
  • Tarif Adulte
    À partir de 25 €
  • Tarif réduit
    À partir de 13 €
Horaires
Horaires
  • Le 20 juillet 2023 à 21:15
Fermer