la céleste

La Céleste - Festival de Saint-Céré

Festival de Saint-Céré, Culturelle, Festival, Opéra, Musique classique à Cressensac-Sarrazac

  • Récital : Un livreur d'opéra qui construit un théâtre à l'italienne et y déroule avec passion des numéros au fil d'airs d'opéra célèbres.
    À partir de 9 ans. Durée 1h.

    Mais pour qui il se prend celui-là ?
    Justement c'est le problème : il s'est toujours pris pour un autre, voire, une autre. Autant en tirer quelque chose, en faire un spectacle : c'est un homme-opéra, comme il existe des hommes-orchestres. Il n'a jamais pu choisir sa voie(x). Il n'a jamais renoncé à danser, jouer, chanter,...
    Récital : Un livreur d'opéra qui construit un théâtre à l'italienne et y déroule avec passion des numéros au fil d'airs d'opéra célèbres.
    À partir de 9 ans. Durée 1h.

    Mais pour qui il se prend celui-là ?
    Justement c'est le problème : il s'est toujours pris pour un autre, voire, une autre. Autant en tirer quelque chose, en faire un spectacle : c'est un homme-opéra, comme il existe des hommes-orchestres. Il n'a jamais pu choisir sa voie(x). Il n'a jamais renoncé à danser, jouer, chanter, déclamer. Choisir c'est renoncer, lui il a renoncé à choisir.
    Alors regardons-le qui déroule le fil de sa petite tragédie lyrique où il est à la fois le héros, la princesse en détresse, la reine implacable, le traitre et la vieille nourrice.

    Un spectacle comme une confidence murmurée au coin du feu. C’est ainsi qu’Hervé Vaysse l’a imaginé, Le Céleste, l’histoire d’un homme qui rêvait de chanter à La Scala de Milan, au Metropolitan de New York. La vie parfois n’est pas si simple, alors il se fait colporteur d’art lyrique, livreur d’opéras. Il s’installe ici ou là avec quelques objets, des tentures, deux, trois loupiotes. Il n’en faut guère plus pour qu’un petit théâtre à l’italienne surgisse là au centre de la piste. Tout est à vue, changements de costumes et de décors, pas de chichi, le public est dans la loge et sur la scène. Il y a du cabaret dans cette affaire, une frivolité à la française, une galerie de portraits échappés des nuits de Pigalle où petits voyous et travestis rejouaient Carmen ou Lili Marlène jusqu’à plus soif. Le Céleste est un mirage auquel on croit bien volontiers, un petit concertina y remplace vaillamment l’orchestre symphonique, un artiste incarne tous les rôles à l’étroit dans un corps qu’il ne peut dissimuler. Sa cathédrale, c’est lui. Des graves virils aux aigus féminins et enfantins, on percevra tout. Un souffle puissant, une épopée miniature, un grand numéro de cirque empreint d’une infinie tendresse.

    En cas de repli le soir de la représentation sur la place de la mairie de Sarrazac, le spectacle aura lieu à la salle polyvalente de l'Hôpital st Jean à Cressensac-Sarrazac.
    DISTRIBUTION
    Co-écriture et interprétation : Hervé Vaysse
    Co-écriture, mise en scène et scénographie : Julien Candy
    Création lumière : Dominique Maréchal
    Fabrication décors et constructions : Pierrick Stéphant
    Contribution : Guy Périlhou
Tarifs

Moyens de paiement

  • Carte bleue
  • Chèques bancaires et postaux
  • Chèques Vacances
  • Eurocard - Mastercard
  • Visa
  • Tarifs
  • Tarif Adulte
    À partir de 12 €

    • Tarif plein

  • Tarif réduit
    À partir de 8 €

    • Groupes +10 personnes, comités d’entreprise, abonné découverte

  • Tarif réduit
    À partir de 6 €

    • Demandeurs d’emploi (sur présentation d’un justificatif), abonnés passion

  • Tarif Enfant
    À partir de 5 €

    • et étudiants -25 ans