@Thématiques Maison du Patrimoine

Ville d'Art et d'Histoire : Visite Guidée, Cahors, les Lieux de Mémoire de la Seconde Guerre Mondiale

Culturelle, Visite guidée à Cahors

  • Ville de garnison du 16e Régiment de Tirailleurs Sénégalais en 1939, Cahors se trouve, dès juillet 1940, localisée en zone libre. Le régime de Vichy s’implante solidement dans la ville, sous l’égide du préfet Maurice Petit et du Maire Anatole de Monzie. Après l’éviction de ce dernier, Cahors est, à partir du 11 novembre 1942, directement occupée par la troupe et la police allemandes, qui réquisitionnent établissements scolaires, hôtels, garages ou habitations
    privées, mettant la ville en...
    Ville de garnison du 16e Régiment de Tirailleurs Sénégalais en 1939, Cahors se trouve, dès juillet 1940, localisée en zone libre. Le régime de Vichy s’implante solidement dans la ville, sous l’égide du préfet Maurice Petit et du Maire Anatole de Monzie. Après l’éviction de ce dernier, Cahors est, à partir du 11 novembre 1942, directement occupée par la troupe et la police allemandes, qui réquisitionnent établissements scolaires, hôtels, garages ou habitations
    privées, mettant la ville en coupe réglée. Avec le retour de Laval en avril 1942, le régime de Vichy franchit un nouveau cap dans la collaboration. Comme ailleurs en France, une majorité de Cadurciens se tient dans une posture attentiste. Toutefois, de petites minorités s’engagent : soit en résistance, au péril de leur vie, comme le professeur Jacques Chapou, les cafetiers Marcel et Hélène Metges ou l’entrepreneur de menuiserie Emilien Imbert ; soit dans la collaboration, symbolisée par un Cadurcien tristement célèbre, Louis Darquier « de Pellepoix », commissaire général aux questions juives sous Vichy.

    Une époque trouble mais passionnante, qui met en avant la valeur et la fragilité de la Démocratie
    Départ devant le monument aux morts, place du Général De Gaulle.

    Gratuit sans inscription.
    Durée 2h30
  • Tarifs
  • Gratuit