©Jacqueline Berheim, 6 ans, assassinée à Auschwitz le 25 mai 1944 © collection Kouperman, DR.

Visite "les Juifs déportés de Cahors"

Culturelle, Visite guidée, Historique, Patrimoine à Cahors
  • Visite commentée sur les Juifs déportés de Cahors, par Emmanuel Carrère, chef de projet du musée de la Résistance.

    Dans le cadre de la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation.
    Lors de la débâcle, ce sont des dizaines de réfugiés de confession juive qui transitent ou s’établissent dans le Lot. Leur vie devient de plus en plus compliquée au fur et à mesure de la mise en œuvre des exigences nazies, validées par les lois anti-juives promulguées par l’État...
    Visite commentée sur les Juifs déportés de Cahors, par Emmanuel Carrère, chef de projet du musée de la Résistance.

    Dans le cadre de la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation.
    Lors de la débâcle, ce sont des dizaines de réfugiés de confession juive qui transitent ou s’établissent dans le Lot. Leur vie devient de plus en plus compliquée au fur et à mesure de la mise en œuvre des exigences nazies, validées par les lois anti-juives promulguées par l’État français. Quelques-uns ont la chance d’être cachés, hébergés, soignés par des habitants courageux qui, à titre individuel ou collectif, leur ont évité la déportation. D’autres, hélas trop nombreux, ont été arrêtés (souvent à la suite d’une dénonciation) par les autorités françaises, relayées ou accompagnées à partir de novembre 1942 par la « Gestapo » et les organisations ultra-collaborationnistes comme la Milice. Élaborée grâce aux recherches de Christelle Bourguignat, la visite évoque le destin tragique de 10 familles réfugiées à Cahors.
  • Tarifs 2024
  • Gratuit
Fermer