Randonnée sur le Chemin de St Jacques de Compostelle

Un chemin classé au patrimoine mondial de l'Unesco

Testé par Cathy

Sur le chemin mythique de St Jacques de Compostelle

Cette randonnée en liberté vous conduit sur le chemin dans sa portion de Figeac à Cahors. S’il est un chemin mythique qui caresse l’esprit et fait rêver depuis plus d’un millénaire, c’est bien le « Chemin de St jacques de Compostelle ».

Un chemin pas comme les autres

Chaque marcheur a souvent rêvé de laisser son empreinte sur le mythique chemin de St Jacques de Compostelle et de participer à cette belle aventure humaine déjà vieille de plus de 1000 ans.

Le GR®65, aussi appelé "Voie du Puy" ou "Via Podiensis", est sans doute l'Itinéraire le mieux connu des chemins vers St-Jacques-de-Compostelle

« Le Chemin », désormais classé patrimoine de l'humanité par l'UNESCO depuis 1998  vous entraînera de Figeac à Cahors à la découverte d’un patrimoine remarquable. Une traversée inoubliable pour 4 jours de liberté...


Pour partager de belles valeurs

Au-delà du bâti, l'Unesco a pris en compte dans sa reconnaissance des chemins de Saint-Jacques la formidable dimension immatérielle dont ils sont le support toujours vivant. Les traditions, les récits et les légendes qu'ils véhiculent, la solidarité et l'hospitalité qui s'expriment au fil des étapes, les sentiments de dépassement de soi et de plénitude que la marche vers Compostelle provoque souvent : tout ceci fait des itinéraires jacquaires un patrimoine pérenne et vivace, au cœur de l'humanité.

Ici les rencontres sont faciles, les échanges sont riches et c’est toujours un grand plaisir de partager son anecdote, son bon plan ou sa trouvaille !

Figeac, la cité marchande

Impossible de s’engager sur le chemin sans prendre le temps de découvrir Figeac, ici tout est d’une rare harmonie ! Commencez par les hauteurs, sur les terrasses du Puy pour la belle vue sur la petite ville. Puis descendez pour tout voir de cette florissante cité marchande.

Figeac a su préserver son patrimoine de magnifique façon : admirez les palais urbains et les maisons du Moyen-Age, les boutiques médiévales et les soleilhos, ces greniers ouverts où séchaient les fruits. A côté de la place des Ecritures, la ville abrite le musée des écritures du monde, situé dans la maison natale de Champollion, le plus célèbre égyptologue français.

De Figeac à Cajarc en passant par les dolmens

L’itinéraire rejoint Cajarc en restant sur le plateau qui sépare les vallées du Célé et du Lot. Après Faycelles, puis Béduer, le paysage change. Menhirs, dolmens et charmantes constructions en pierre sèches vous accompagnent jusqu’à Gréalou (374m) à l’extrémité sud du parc régional des Causses du Quercy.

On vous conseille vraiment le coup d’œil aux 3 dolmens de Gréalou au lieu dit Pech Laglayre. Ils sont espacés de 200 mètres, l’un de l’autre.le premier nécessite un peu de recherche. Le second, en bordure du chemin, est immanquable. Le troisième quant à lui est facile à trouver, mais il est fortement détérioré. Le Pech Laglayre est un point haut, culminant à 395 mètres qui permet de profiter d’un panorama à 360°. Cette étape de 30 km peut être raccourci à 25 km en faisant halte à St Chels sans nuitée à Cajarc.

Les cazelles entre Cajarc et Limogne

17 kms vous attendent. Vous quittez Cajarc par le Sud et traversez une plaine maraîchère située dans un méandre du Lot. Ensuite c’est la montée vers le Causse de Limogne et les habituelles constructions de pierres. Appelées cazelles, gariottes ou bories selon les lieux, elles n'ont pas plus de deux siècles et sont issues de la mise en culture de terrains où la roche est affleurante.

Ces constructions impressionnates sont faites sans mortier et sans charpente : bravo les batisseurs !

Elles avaient la fonction commune d'abriter le berger des intempéries, de ranger les outils agricoles et nul doute que vous apprécierez d’y faire une petite halte.

Au pays de la truffe de Limogne à Lalbenque

Vont se succéder au fil de cette journée d’envrion 25 kms, les villages pittoresques de Varaire, Vaylats ou Bach. Dans le premier, c’est du côté du lavoir qu’il faudra jeter un œil.

Bien qu’aujourd’hui les cancans des lavandières et l’eau savonneuse ont laissé place aux bruits d’une eau limpide, ces témoins du passé sont encore bien présents et ont été préservés. Certains lavoirs ont même leur propre spécificité avec leur dalle de pierre en forme de « V », et qui répondent au doux nom de « Lavoirs papillons », c’est le cas de celui de Varaire.

A Vaylats c’est l'imposante bâtisse du couvent des filles de Jésus qui fait la renommée du village, et à Bach ce sont ses anciennes phosphatières. Quant à Lalbenque , c’est bien sur la capitale de la truffe noire du Quercy et elle abrite un célèbre marché tous les mardis de décembre à Mars.

Le gîte d’étape : le repos bien mérité

Après une bonne journée de marche, il fait partie des moments que l’on attend avec envie et curiosité.

Cet instant où l’on enlève les chaussures, ce moment où l’on se rafraichit et l’on se détend… d’un coup ces moments simples ont une saveur particulière.

Au gîte de Poudally, Elsa l’a bien compris et elle est aux petits soins pour accueillir ses randonneurs. Ici le bain de pied aux huiles essentielles mérite à lui seul le détour. Pour reprendre des forces pour le lendemain, rien de tel que le repas convivial et savoureux qu’elle aura préparé suivi d’une bonne nuit dans le gîte en formule dortoir ou chambres d’hôtes.

De Lalbenque à Cahors

Après 18 km, le jacquet entre à Cahors par le pont Louis-Philippe, au bout duquel se trouve un point d'information pour les pèlerins (l’ancien octroi), et en ressort par le pont Valentré, emblème de la cité. Ce pont médiéval à 3 tours fait la fierté et la renommée de Cahors. Entièrement piétonnier, il ne vous reste plus qu’à vous aventurer sur ses arches

Un petit détour pour admirer la cathédrale St Etienne et son cloître s’impose. Edifiée au début du XIIème siècle, elle se distingue par son portail roman au remarquable tympan sculpté mais également par sa nef couverte de deux coupoles de 16 m de large et de 32 m de haut. Véritable prouesse technique, elles sont les plus grandes que l’on trouve dans le sud-ouest.
Quant au cloitre, c’est une pure merveille de l’art gothique flamboyant.

4 jours de marche 

Etapes de 17 à 30 km/jour

De Figeac à Cahors, Grands Sites d'Occitanie

  • Domaine de Pech Laglaire à Gréalou©C.Ory - Lot Tourisme
  • Lavoir à Varaire©C.Novello - Lot Tourisme
  • Les pieds dans l'eau©E.Pinsard - Lot Tourisme
  • Pèlerinage sur le Chemin de St Jacques de Compostelle©C.Ory - Lot Tourisme
  • Sur le chemin de St Jacques de Compostelle à Gréalou©C.Ory - Lot Tourisme
  • Cathédrale St Etienne à Cahors©T.Verneuil - Lot Tourisme
  • Lavoir à Varaire©C.Novello - Lot Tourisme

Plus d'infos sur le GR 65