Arrosoir et pot de FleursArrosoir et pot de Fleurs
©Arrosoir et pot de Fleurs|Philipe Imbault

Côté jardins

Dans le silence des jardins

Les jardins sont ici à l'image du Lot, plein de fantaisie, d'imagination, de sensibilité, de pluralité

Le Lot compte des dizaines et des dizaines de jardins qui, d’un bout à l’autre du département donnent de la couleur aux paysages, du relief à la campagne, du caractère aux villes.

Cahors, Cardaillac, Escamps, Gourdon, Salviac… villes, villages, châteaux ou couvents se sont couverts de fleurs, de buis, et de plantes aromatiques. Les thématiques oscillent au gré des inspirations. Au coeur de ce département les fleurs et plantes se donnent à voir, racontent leur histoire et libèrent l’imagination.

Il suffit d’ouvrir les yeux pour les découvrir. Autant de tâches colorées qui viennent égayer les campagnes mais qui ne doivent pas pour autant faire oublier la main de l’homme. Car le Lot n’aurait pas cette âme si reposante sans le travail de quelques passionnés. Des passionnés qui ont su créer des jardins, cultiver des espèces.

Le voyage est à portée de jardins, dépaysant, enivrant, odorant.

Le paradis des orchidées

48 espèces d'orchidées sauvages recensées dans le Lot

De mars à juin, pour observer des orchidées sauvages dans le Lot,  il suffit de parcourir les causses, les sous-bois et même les bords de routes ou de chemins et d’ouvrir les yeux.
Sur l’herbe rase des causses pâturés par les moutons, poussent de nombreuses variétés d’orchidées. Sur la centaine recensée en France, le Lot en compte 48. Orchis pourpre ou pyramidal, Orphys araignée, abeille ou bécasse… une balade printanière sur les chemins du Lot, c’est l’assurance de les rencontrer.
Les orchidées sauvages sont fragiles. Certaines sont protégées. Observez-les, admirez-les, photographiez-les MAIS NE LES CUEILLEZ PAS !

Clin d'oeil sur la rose de Cahors : rouge bien sur !

Un vignoble se goûte dans un verre de vin et se visite comme un jardin… Parce que cette phrase résonne comme une vérité pour les vignerons, une rose leur a été spécialement dédiée. En hommage à toutes celles qui hier fleurissaient au bout des rangs de vignes, indiquant l’arrivée des maladies. Fleur rouge foncé à revers argentés et à la couronne de pétales dentelés, son coloris aussi chaud que profond n’est pas sans rappeler la robe du vin de Cahors. Jouant le jeu, nombreux sont les vignerons de l’appellation à l’avoir plantée à côté de leurs ceps noueux. Une touche de délicatesse, une note d’élégance.