Suivre la transhumance de Crayssac à Luzech

Transhumance En Quercy ©© Lot Tourisme Nelly BlayaTranshumance En Quercy
©Transhumance En Quercy |Nelly Blaya
  • 29
SuzanneSuzanne
©Suzanne
Se prendre pour un berger le temps d'une journée

Une tradition à ne pas manquer au printemps pour vivre un moment festif et convivial !

Testé par Suzanne

Top départ à Crayssac

Le départ est donné à 8h30 à Crayssac. L’air est frais, heureusement le café d’accueil (ou la gnole pour certains !) permet de se réchauffer. L’ambiance est déjà au rendez-vous avec le groupe Esquierry qui entonne des chansons en occitan. Les participants accrochent leur fleur jaune, symbole de leur participation, à leur sac ou à leur manteau.

La foule s’écarte pour laisser passer le cortège. Les chevaux et calèches ouvrent le bal, suivis du troupeau et des bergers. 500 brebis sont de la partie. Elles étaient 200 au départ à Rocamadour, 300 les ont rejointes en cours de route. Enfin les marcheurs emboitent le pas.

Un spectacle unique

Certains marcheurs suivent pour une étape, d’autres sont là depuis le début de la semaine. Des habitués reviennent chaque année de toute la France et dorment le soir dans leur camping-car ou dans des gîtes. La transhumance se déroule sur 5 jours du nord au sud du département, soit 70 km. Pour participer il suffit d’être un marcheur régulier. Afin de ne pas perturber le troupeau, il faut toujours rester à l’arrière, au rythme des brebis.

Au-delà de son aspect festif, la transhumance répond à un enjeu écologique majeur. C’est un moyen efficace de limiter les risques d’incendie et une pratique nécessaire pour préserver la biodiversité des pelouses sèches des causses du Quercy.

Les paysages du Lot

A raison de 15 à 20 km par jour, suivre la transhumance permet de découvrir les beaux paysages du Lot. Aujourd’hui c’est la Vallée du Lot que nous traversons, de Crayssac à Luzech, en passant par de jolis hameaux et chemins de randonnée. Avant la descente vers les vignes, nous profitons d’un beau point de vue sur Caïx, non loin du château de la Reine du Danemark !

Ceux qui étaient au rendez-vous le premier jour ont pu admirer le village de Rocamadour et déambuler dans la sublime vallée de l’Alzou et ses eaux cristallines. Ils ont traversé les paysages préservés du Parc naturel régional des causses du Quercy et ont fait escale à Séniergues, Frayssinet et Gigouzac, des endroits du Lot moins connus mais tout aussi charmants.

Une ambiance très festive

Tous les jours des animations sont proposées et lorsque le troupeau s’arrête dans un village, il y a souvent une fête pour partager un moment de convivialité. Le soir, un repas est proposé avec des plats bien d’ici : mique, agneau fermier, truffade, dégustation de vins de Cahors… Le tout dans une bonne ambiance en musique. Participer à cet événement est aussi l’occasion de faire des rencontres et d’échanger avec les éleveurs sur leur métier. Pas étonnant que certains reviennent chaque année !

 

L'arrivée à Luzech

Après quelques heures de marche, le troupeau s’arrête à Luzech, le village d’arrivée. De nombreux spectateurs se sont réunis pour admirer les brebis, réunies dans un enclos devant la mairie. Une tradition très attendue chaque année par les habitants !

Il ne reste plus qu’à parcourir les derniers mètres restant pour se rentre au point d’arrivée : la Plaine de Blachard, le lieu de l’estive, sur les hauteurs de Luzech. A l’arrivée, un marché gourmand permet aux marcheurs de se rassasier avec de bons produits locaux. Quelques délices bien mérités !

 

À retenir

Sur un ou plusieurs jours

Une navette peut vous ramener au au point de départ.

Gratuit

Fermer