© Thierry Orban

Léo Ferré

Le plus poète des chanteurs

De la poésie à la chanson, il n'y a qu'un pas...

Né le 24 août 1916 à Monaco, Léo Ferré est un artiste aux multiples facettes : auteur, compositeur, interprète, pianiste, chef d’orchestre et poète. 46 ans de carrière, d’un artiste qui se dit lui même anarchiste.

Au XXème siècle, il est considéré comme un poète possédant une expression riche et profonde, marqué par le surréalisme (il fut l’ami durant quelques années d’André Breton), c’est également un passeur qui par la mise en chanson des poèmes d’Apollinaire, Baudelaire, Verlaine ou encore Rimbaud tend à les rendre accessible à un public plus large.

Un château prés de Gourdon

La rencontre et la découverte entre Léo Ferré et le Lot, eu lieu lors d’une représentation au casino de Saint-Céré. À cette époque, il avait besoin de s’éloigner de Paris et de retrouver calme et solitude à la campagne. Cette découverte tombe à point nommé et en 1963, il décide de s’y installer et achète le château de Pech-Rigal situé sur la commune de Saint Clair, non loin de Gourdon. De 1963 à 1968, le Lot fut alors son pied à terre, son refuge, entouré de son épouse de l’époque Madeleine et de Pépé son chimpanzé.

Il vivait dans une aile du château en ruine et avait créé une société d’édition et une imprimerie. Très vite, le château a été le refuge de nombreux animaux : des moutons, des chats, des chiens, le veau Artur, le cochon Baba et 3 autres chimpanzés. Léo Ferré quitta Gourdon en 1968, avec le dernier amour de sa vie Marie Christine Diaz (rencontré dans le Lot) avec qui il aura un fils Mathieu Ferré.

Cette période fut une étape artistique importante dans sa vie avec des créations inspirées par la poésie, Rimbaud, Verlaine ou encore Baudelaire.

Un personnage emblématique, un dompteur des mots, un anarchiste convaincu…un grand artiste, qui laissera à vie, son empreinte à Gourdon et ses environs.

À voir aussi