© Cyril Novello

La Vallée de l'Ouysse

Le mystérieux parcours de l’Ouysse

De l’obscurité à la lumière, cette vallée réserve un ensemble minéral exceptionnel.

L’Ouysse prend sa source à Espeyroux dans les contreforts du Massif Central au Nord Est du département du Lot.

La grande particularité de cet affluent de la Dordogne est que la majeure partie de son parcours est souterraine et son tracé exact encore en grande partie inconnu ! En effet, le ruisseau disparaît sous terre à Thémines pour ne réapparaitre à la surface que plusieurs dizaines de kilomètres en aval sous la formes de résurgences !

Des couleurs émeraude à turquoise

Apres un parcours souterrain où l’eau se refroidit et se charge en particules au contact de la roche calcaire, la rivière surgit à la surface aux résurgences de Cabouy et de Saint-Sauveur. À Saint-Sauveur, un bassin émeraude illumine le sous-bois de chênes et offre un paysage éblouissant digne d’un conte de fée. Les eaux vertes de l’Ouysse sillonnent ensuite le canyon voisin de celui de l’Alzou jusqu’à Lacave où elles se jettent dans la Dordogne.

Deux randonnées vous feront découvrir les résurgences de Cabouy et de Saint-Sauveur.

Les moulins fortifiés

Le long de son parcours jusqu’à Lacave deux moulins à eau fortifiés ont été érigés. Le Moulin de Caoulet qui est aujourd’hui une pisciculture. Celui de Cougnaguet a conservé sa fonction et l’ensemble du mécanisme du moulin avec des meules en pierre est fonctionnel. Il est ouvert à la visite. La visite du Moulin de Cougnaguet mérite sans aucun doute le détour. Ici on vient pour le lieu exceptionnel, pour le moulin et pour la rencontre authentique avec Hubert. 

Quelques conseils

La Vallée de l’Ouysse est accessible à pied ou à VTT depuis Rocamadour.

Les circuits de randonnées sont le meilleur moyen de découvrir cette superbe vallée.

La vallée voisine de l’Alzou est tout aussi envoûtante.