Visuel 2022

Exposition ''FACES À FACES'' : portraits photographiés et sculptés

Culturelle, Exposition, Photographie, Sculpture à Saint-Chamarand
  • Exposition collégiale L’association A chacun sa passion est heureuse d’accueillir deux maîtres du portrait pour son exposition annuelle à Saint Chamarand.
    Joël ARPAILLANGE et Max DURAND présenteront en effet une galerie de portraits photographiés par l’un et sculptés dans le métal pour l’autre ; se faisant face à face, dans la Salle des Fêtes de la Mairie les 20 et 21 août prochains.
    Joël ARPAILLANGE
    Son goût pour la photographie humaniste et la photographie pure, guide ses pas de...
    Exposition collégiale L’association A chacun sa passion est heureuse d’accueillir deux maîtres du portrait pour son exposition annuelle à Saint Chamarand.
    Joël ARPAILLANGE et Max DURAND présenteront en effet une galerie de portraits photographiés par l’un et sculptés dans le métal pour l’autre ; se faisant face à face, dans la Salle des Fêtes de la Mairie les 20 et 21 août prochains.
    Joël ARPAILLANGE
    Son goût pour la photographie humaniste et la photographie pure, guide ses pas de photographe amateur depuis 50 ans. De 1992 à 2000, Joël a enseigné la photographie dans l’atelier de pratique artistique en photographie du lycée Duhamel du Monceau de Pithiviers (Loiret). « Pour cette exposition à 4 mains, j’ai fait dialoguer des portraits réalisés à peu près à la même époque mais dans deux environnements éloignés dans l’espace : la Bouriane et le Périgord pays de mon enfance d’une part, et le Sénégal de l’autre.
    Mon travail de photographe a été de capter l’éphémère d’un instant, et de témoigner de ces vies qui se livrent dans leur quotidien, leur espace et leur humanité. »

    Max DURAND
    L'inspiration pour lui vient du vivant, de l'animal ou de l'humain, souvent de la souffrance des corps, des âmes ou des cœurs, exprimant l'abandon, l'errance ou le martyre.
    Ses sculptures d’acier travaillé à l’arc électrique, plié, tordu, martelé sur l’enclume, soudé, découpé, les soudures qui se répandent, brûlent et martyrisent le métal, puis l’ajout de matière, donnent au fer minéral une patine et une texture presque vivante.
    Autodidacte, Max dessine depuis plus de 20 ans dans l'espace recréant l'être et la matière contre le vide ; absence ou disparition, construction ou dégradation… A vous de voir.

    L’exposition vous permettra de découvrir le dialogue de ces visages, les actions de ACSP et le village de Saint Chamarand.
    Vernissage samedi 20 août à 18h30
    sur le parvis de la Salle des Fêtes en présence des deux artistes
  • Tarifs 2022
  • Gratuit

    • Entrée libre