© Cyril Novello

Les Arques

Terre d'adoption d'Ossip Zadkine

Un charmant village qui l'a séduit

Perché au-dessus d’un vallon entouré de forêts de chênes, le village des Arques est l’un des plus représentatifs de cette région boisée et vallonée qui marque la frontière avec les voisins du Périgord. De la place qui abrite l’ancienne école, aujourd’hui transformée en restaurant réputé, en montant à la place de l’église, vous êtes plongé dans l’ambiance des sculptures d’Ossip Zadkine. Il faut dire que l’artiste, d’origine russe, a craqué pour ce village en 1934 et y acheta une maison.

C’est dans cet environnement naturel qu’il puisa son inspiration pour de nombreuses créations et des sculptures marquantes comme « Diane », la « Pieta » ou le « Grand Christ », caractérisées par leur expression monumentale. D’essence cubiste, l’oeuvre de Zadkine se remarque au fil des ruelles. Afin de respecter ses volontés, un musée lui est même entièrement dédié. Il est aménagé dans une ancienne grange à proximité de l’ancien atelier-résidence de l’artiste. Il abrite une petite partie de ses oeuvres très représentatives du style de Zadkine et permet également d’admirer son talent de sculpteur en « taille directe » sur des pièces en bois d’un seul tenant.

L'église Saint-Laurent, une église pas comme les autres

Lors de votre visite aux Arques, poussez la porte de cette charmante église largement restaurée grâce à Zadkine, elle mérite vraiment le coup d’oeil. Ne manquez pas de découvrir les bizzareries architecturales : l’entrée des absidioles, courbures des voutes latérales, chapiteaux étrangement sculptées, consoles du choeur… sans oublier la « Pieta » de Zadkine en bois polychrome dans la crypte ou l’impressionnant « Grand Christ » sans croix au dessus du portail qui s’affiche fièrement sur 5,25 m de hauteur. Pour la petite histoire, il a été taillé avec un orme du village. Vous l’aurez compris, cette église n’est pas tout à fait comme les autres !

Espace Naturel Sensible de la Vallée de la Masse

Un circuit routier en Bouriane