Entre Rocamadour et Sarlat

La ville s’est développée grâce à sa situation privilégiée au cœur d'une région fertile, dans le nord de l'ancienne province du Quercy. C'est également un lieu privilégié à la croisée du chemin Paris/Toulouse et des voies navigables de la Dordogne, A partir du XVIIe siècle, les gabares qui remontent le cours d'eau peuvent y décharger sel, poisson et vins…

Jusqu'alors, la prospérité de Souillac était le fait d'un prieuré établi dès le Xe puis d'une vaste abbaye romane édifiée au XIIe, entourée d'une enceinte. Après la guerre de Cent Ans et les guerres de Religion, durant lesquelles la ville paya un lourd tribut, la cité et son abbaye furent reconstruites.

Aujourd’hui cette petite ville d’environ 3500 habitants, est une ville touristique appréciée pour son patrimoine bâti et son environnement.

L'abbaye Sainte Marie, un incontournable

L'emblématique abbaye Sainte Marie qui doit son origine aux moines bénédictins de Saint-Pierre d'Aurillac  mérite une attention particulière. Les bâtiments ont été reconstruits au XVIIe et XVIIIe siècles et l'église du XIIe, coiffée de coupoles de style byzantin, présente un ensemble de riches sculptures parmi lesquelles on remarquera une rare représentation du prophète Isaïe. Plusieurs tableaux sont conservés à l'intérieur, où il faut s'attarder devant l'orgue classé, datant de 1845. A voir également, l'ancienne église Saint-Martin (XVIe) dotée d'un étonnant clocher en forme de beffroi.

Une ville réputée pour ses ponts

La ville est réputée pour ses nombreux ponts et viaducs, dont le pont Louis Vicat, le premier du genre en ciment artificiel et le viaduc de la Borrèze (XIXe), inscrit à l'inventaire complémentaire des monuments historiques. Le plus récent (1998), sur l'A20, long de plus de 300 m, offre un panorama unique sur la ville et les boucles de la Dordogne.

Un musée de l'Automate unique en Europe

On découvre dans ce musée une surprenante collection d'automates et de jouets mécaniques des XIXe et XXe siècles (plus de 300 au total), provenant pour l'essentiel des ateliers Roullet-Decamps, créés en 1865. L'ensemble est régi par un "cerveau électronique". Adultes et enfants sont ainsi transportés dans un univers féerique dans une atmosphère de son et lumière.

La Distillerie Louis Roques à la réputation internationale

La Distillerie Louis Roques, c'est l'histoire d'une passion familiale depuis cinq générations. Chez les Roque, on distille de père en fils depuis 1835. Louis, troisième génération de brûleurs, décide en 1905 de voler de ses propres ailes et s'installe à Souillac, en lieu et place d'un ancien couvent. Aujourd'hui la distillerie est dirigée par le petit-fils de Louis Roque. La vieille prune s'exporte aujourd'hui dans le monde entier avec ce même soucis de qualité et cette méthode traditionnelle de fabrication.

Accolé à la Distillerie, on visite le Musée aux couleurs chaudes où le cuivre des alambics côtoie pressoirs, conges, filtres et chaudrons. Vous partagez le silence serein des chais où les eaux-de-vie s'affinent lentement dans les vieux fûts de chêne. Vous y verrez le personnel, remplir, cirer et étiqueter manuellement les bouteilles dans le plus pur respect de la tradition.

Plus d'infos par ici : www.vallee-dordogne.com

A voir aussi