© Agence Vent d'autan

Le Pont Valentré

On l'appelle le pont du diable

Ce pont médiéval à 3 tours fait la fierté et la renommée de Cahors

Remarquable témoignage de l’architecture médiévale, le pont Valentré est classé au titre des Monuments Historiques et inscrit depuis 1998 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO dans le cadre des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Le Pont Valentré à Cahors raconte son histoire au travers d’une légende. En effet, ce pont piéton raconte à qui veut bien s’aventurer sur ses arches, sa petite histoire. Celle de sa construction ! Imaginé pour servir de forteresse contre les attaques venant du sud, il mit plus d’un demi-siècle à voir le jour. Ce fut si long, qu’une légende naquit …

Sa légende

Le diable du Pont ValentréLe diable du Pont ValentréLe diable du Pont Valentré
Le Diable du Pont Valentré

En voici un extrait :

Cahors, juin 1308… Les consuls de la ville décident de construire un pont fortifié sur le Lot au lieu-dit « le Valandre », pour protéger la ville d’éventuelles invasions (il y eut déjà les Barbares, les Normands, etc.). Un architecte est choisi, mais le chantier avance lentement… Exaspéré par la lenteur des travaux, le maître d’œuvre signe un pacte avec Satan. Si ce dernier met tout son savoir-faire au service de la construction et exécute tous les ordres, l’architecte lui abandonnera alors son âme en guise de paiement. Quelle ruse l’architecte a en tête pour obtenir l’avancée du pont et ne pas perdre son âme ?

Curieux d’en savoir plus ?

Une visite guidée du Pont Valentré, par l’office de tourisme du Grand Cahors vous permettra de connaître la fin qui a été donnée à cette légende.
Une BD écrite par Joël Polomski, raconte cette légende. Quant au diable il est bien entendu resté gravé dans la pierre, à vous de le trouver !
D’avril à octobre vous pourrez également contempler le Pont Valentré de Cahors depuis la rivière lors d’une croisière promenade d’1h30 autour de la boucle de Cahors ou sur la Vallée du Lot pour une croisière à la journée avec repas.

Pourquoi c'est sympa ?

Trouver où se cache le diable

Etre aux premières loges pour regarder les bâteaux franchir l’écluse

Prendre la pose dans l’un des avants-becs du pont pour immortaliser l’instant

Remonter l’histoire en foulant les pavés de galets

Marcher librement sans penser aux voitures

Autour du Pont Valentré