Adossée au causse de St Chels, Cajarc se blottit dans un cirque de plateaux calcaires au pied de la rivière Lot et bénéficie d’un cadre naturel particulièrement agréable où il fait bon vivre.

Sur les rives du Lot

Petite ville ancienne, Cajarc est composée d’un tour de ville organisé autour de l’église St Etienne. Ses vieilles maisons pittoresques, ses ruelles fleuries, ses fontaines et ses puits, lui confèrent un charme fou.

Cajarc, c’est aussi un ancien port de batellerie, aujourd’hui base nautique avec un superbe plan d'eau sur le Lot. 3 km de rivière navigable pour la pratique d’activités nautiques telles que le paddle, le ski nautique, le jet ski ou encore l’aviron.

Cajarc est également la petite cité du bon vivre et du bien manger avec son marché le samedi après-midi et ses 5 restaurants sur son tour de ville. Elle est même classée site remarquable du goût grâce à sa culture du safran.
Cette épice est cultivée dans le Quercy depuis le Moyen Âge. Depuis quelques années, les fleurs violettes colorent les champs sur le causse de Cajarc et des environs d’octobre à novembre. Cet « or rouge » est surnommé ainsi car il ne faut pas moins de 200 fleurs récoltée à la main pour obtenir 1g de safran sec et un savoir-faire délicat pour l’émondage, technique qui consiste à retirer les 3 filaments rouge.
Claude Emmanuel Robin chef étoilé du restaurant l’Allée des Vignes, décilne les saveurs de cette épice et de tant d'autres produits du terroir avec brio, de quoi se régaler les papilles.

Sur le chemin de Saint Jacques

La célèbre Via Podensis du GR 65, la voix du Puy passe à Cajarc. Ces marcheurs en quête de spiritualité trouvent ici une halte paisible et une tradition du bien vivre avec l’esprit village. Ils repartent avec un peu de cette âme cajarcoise qui en ont marqué plus d’un…

…Cette âme qui a marqué les « illustres »

Françoise Sagan, Claude et Georges Pompidou ou encore Coluche ont été marqués par Cajarc.

Pour Françoise Sagan qui y est née,  le  Lot  ce  sont  ses  racines,  son  causse,  ses  odeurs,  sa  nature,  ses  bruits,  son  atmosphère,  sa  respiration...

Les Pompidou eux, s’y sont installés en 1962. Le futur président de la République achète une ferme au hameau du Prajoux, au-dessus de Cajarc. La Maison des Arts qui porte son nom, centre d’art contemporain, présente plusieurs expositions par an pour rendre l’art contemporain accessible au grand public : un vœu cher aux Pompidou.

Enfin Coluche y trouva l’inspiration grâce au magasin d’article de pêche « Chez Moulinot », pour son sketch le « Schmilblick ». Le fameux chez Moulinot n’a pas bougé de place, toujours sur le tour de ville. Par contre on y trouve plus d’articles de pêche mais un restaurant, bar à vin et caviste.

 

Cajarc est une petite ville qui a tout pour plaire. Elle est marquée par l’histoire qui lui confère un riche héritage, elle baigne dans un magnifique plan d’eau autant que dans la culture grâce à sa Maison des Arts et son remarquable festival autour des cultures africaines, elle est traversée par la célèbre via podensis et c'est aussi une ville riche par sa gastronomie. Comment pourrait-on résister à Cajarc...

 

A VOIR AUX ALENTOURS :

  • Le « Saut de la Mounine », un point de vue imprenable sur la vallée et les méandres du Lot. Depuis Cajarc, prendre la route en direction de Salvagnac-Cajarc.

  • Le Gouffre de Lantouy, un lieu mystérieux. C’est une résurgence restituant les eaux souterraines glacées, provenant de la partie orientale du causse de Limogne. Près de ce lac à l’eau d’un bleu émeraude, se trouvait autrefois un couvent fondé par Saint-Namphaise. 

A NE PAS RATER :

Le festival Africajarc en juillet. Festival pluridisciplinaire dédiés aux cultures africaines, il prend place sur les rives du Lot depuis plus de 20 ans. Il a vu défilé sur sa scène des grands noms de la musique africaine tel que Touré Kounda, Youssou N’Dour, Manu Dibongo, Tiken Jah Fakoly, Roka Traoré et bien d’autres.

A voir, à faire ici :

A voir aussi