Randonnée des 100 km du Quercy

Une boucle itinérante de 6 jours de marche
Les 100 km du QuercyLes 100 km du Quercy
©Les 100 km du Quercy|Hellolaroux
Amélie Et Benjamin © HellolarouxAmélie Et Benjamin © Hellolaroux
©Amélie Et Benjamin © Hellolaroux
Loin des sentiers touristiques

Une très belle boucle itinérante de 6 jours de marche qui invite à découvrir les vallées creusées par le Célé et le Lot.

Testé par Amélie et Benjamin

Jour 1 : d’Orniac à Marcilhac-sur-Célé

15,23km - D+ 493m

Il est symboliquement intéressant de débuter cette randonnée au gîte de la Flèche Bleue chez Mathieu qui est à l’origine de cette boucle itinérante dépaysante. Pour tisser ce parcours, Mathieu a fait converger plusieurs sentiers labellisés entre eux, comme le GR 65, le GR 651 et le GR 36.

Tout en douceur, cette première étape nous conduit au cœur du causse, poumon identitaire de la région. Les ambiances végétales se succèdent. Tantôt rocheuses et arides, tantôt humides à l’abri de forêt de chênes.

Nous arrivons rapidement à notre première étape clé : le Vieux-Sauliac. Le sentier panoramique emprunte le chemin de Pierre-Levée et invite à suivre les falaises d’ocre. Déambuler parmi les maisons semi troglodytes nous permet d’imaginer la vie des premiers Sauliacois, rude mais ingénieuse.

Marcilhac-sur-Célé est notre point de chute de cette première journée dans la Vallée du Célé. Bercé par la rivière éponyme, le village tout en douceur invite à la déconnexion. En son cœur trône l’Abbaye Saint-Pierre enserrée par les ruelles médiévales piétonnes. Partiellement détruite lors des guerres féodales, elle s’est vue inscrire aux Monuments Historiques en 1906.

> Suggestion pour la nuit : Gîte de Galance

Jour 2 : de Marcilhac à Espagnac-Sainte-Eulalie

17,36km - D+ 490m

Nous continuons de suivre cette vallée morcelée avec pour fil conducteur la rivière du Célé toujours sur le GR 651, plus intime que la traditionnelle voie jacquaire. Les paysages se succèdent de Saint-Sulpice à Brengues, ne se ressemblent pas même si le bâti fait guise de connexion entre les villages séculaires.

Espagnac-Sainte-Eulalie est l’étape majeure de cette seconde journée de randonnée dans le Lot. Au pied du causse, bercé par un méandre du Célé, le petit village ne compte qu’une poignée d’habitants mais reste une halte précieuse pour les pèlerins qui progressent vers Compostelle. Cette popularité, le bourg la doit au Prieuré Val Paradis dont la première construction remonte au XIIe siècle, et sa plus contemporaine, 1293. Une communauté de religieuses y prospéra près de six siècles jusqu’à la Révolution française où le Prieuré connu son déclin et son abandon. En 1925 il sera inscrit au titre des Monuments Historiques notamment pour sa tourelle carrée conservée, unique en France.

> Suggestion pour la nuit : Gîte d’étape communal

Jour 3 : d’Espagnac-Sainte-Eulalie à Gréalou

22,50km - D+ 513m

Nous quittons Espagnac-Sainte-Eulalie pour rejoindre un village tout aussi petit que charmant : Corn. De la mousse, de l’ail des ours, le bruit de l’eau, la randonnée au creux de la vallée du Célé est plus que bucolique. Le château féodal qu’on aperçoit au loin annonce l’arrivée proche de Béduer. Ici, nous quittons le GR 651 pour le GR 65 jusqu’à Gréalou.

> Suggestion pour la nuit : Ecoasis

 

Jour 4 : de Gréalou à Larnagol

19,28km - D+ 295m

À la sortie du village de Gréalou, il ne faut pas manquer les caselles typiques du causse et les dolmens de Pech Laglaire.

Nous basculons ensuite de la Vallée du Célé vers celle du Lot, plus populaire mais qui recèle encore de pépites cachées. À l’image de Larnagol charmant village tout en escalier surplombé de son fier château. Le bâti est traditionnel, l’ambiance toujours terriblement douce. Il y règne une séduisante atmosphère de laisser aller. C’est toute la promesse d’un séjour dans le Lot vous verrez.

> Suggestion pour la nuit : Aux gîtes du Pech

Jour 5 : de Larnagol à Saint-Cirq-Lapopie

20,05km - D+ 687m

Niché dans la boucle de la rivière, le village de Calvignac se hisse au sommet du rocher de la Baume. À la clé, après un peu de dénivelé, une belle vue sur la Vallée du Lot qu’on découvre en suivant le circuit des « points de vue ».

Plus loin, c’est une curiosité géologique tout aussi brutale qu’impressionnante qui marque notre cinquième journée de marche. L’Igue de Crégols se situe entre Cornus et Crégols au cœur du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy. Vertigineux, ce gouffre avoisine les 80 mètres de diamètre pour 40 mètres de hauteur. À l’origine de cette doline caractéristique des terrains karstiques, l’eau, qui s’est infiltrée malicieusement et fragilisant la roche. Une dépression s’y est ainsi créée jusqu’à provoquer l’effondrement du plafond principal.

Le Lot est un département chargé d’histoire, en témoigne Saint-Cirq-Lapopie, fascinant village préféré des Français et Plus beau villages de France où vous passerez la nuit. Succombez comme Henri Martin au charme des tuiles brunes et à la lumière irréelle du village. Ou encore comme André Breton qui dira même « j’ai cessé de me désirer ailleurs ».

Sa situation perchée et stratégique n’a rien du hasard. Saint-Cirq-Lapopie, au temps de l’indépendance du Quercy, commandait la navigation du Lot. Lieu de passage et d’échange important, le village s’est développé rapidement. Comme une chasse au trésor, le nez toujours en l’air, on aime chercher les artefacts et s’imprégner de la vie d’antan.

> Suggestion pour la nuit : Gîte d’étape de Saint-Cirq-Lapopie

Jour 6 : de Saint-Cirq-Lapopie à Orniac

19,81km - D+ 502m

Saint-Cirq-Lapopie est un coup de cœur indélébile. Nous y serions restés volontiers à laisser le temps filer mais nous avons une boucle à boucler.

À la sortie du village, nous empruntons le chemin de halage taillé à même la falaise et témoin de l’époque florissante des bateliers. Nous retrouverons ensuite le GR 651 en traversant le pont de Bouziès. À l’approche de Cabrerets (un autre très beau village du Lot !), ne manquez pas de visiter la Grotte du Pech Merle, site majeur de l’art pariétal en France. Ces peintures de la Préhistoire nous font remonter le cours de l’humanité et nous renvoient 25 000 ans en arrière. C’est tout en sensibilité et émotion qu’on découvre au fil d’1km de galerie une soixantaine de figurations animales divinement conservées.

Encore quelques efforts au cœur d’un causse solaire et nous arrivons au bout de cette randonnée itinérante où Mathieu nous accueille avec une bière locale et nous félicite.

Les 100km du Quercy nous promettent une découverte des paysages rudes qui, au grès du temps, se sont mués en véritable tableau poétique retraçant l’histoire et l’identité de ce département resté discret. Si vous aimez les chemins de traverse, ressentir un territoire en prenant votre temps, cette randonnée au cœur de la Vallée du Célé et du Lot est faite pour vous.

> Suggestion pour la nuit : Gîte d’étape de la Flèche Bleue

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site d’Hellolaroux

À retenir

115 km

6 jours

D+ 2980

Autres expériences à vivre

À voir aussi

Fermer