© Lot Tourisme - Teddy Verneuil

Le Chemin de Halage de Ganil

Un chemin empreint d'histoire

Petit rappel historique

Le halage est un mode de traction terrestre des bateaux qui consiste à les faire avancer le long de la rivière au moyen d’une corde tirée à force de bras ou par des chevaux. Au 19e siècle, des gabarres étaient utilisées pour le transport de marchandises. Ces bateaux à fond plat acheminaient vers Bordeaux des productions locales comme le tabac, les céréales ou le vin de Cahors. En remontant, ils transportaient du sel, des produits manufacturés et du poisson séché.
Pour éviter d’avoir à passer fréquemment d’une rive à l’autre,  les haleurs décident en 1847 de creuser la falaise entre Bouziès et Saint-Cirq-Lapopie sur près d’un kilomètre de long et donnent naissance au chemin de halage de Ganil.

Le transport du vin de Cahors, qui était le produit emblématique de ces échanges, a donné naissance à une activité propre à Saint-Cirq-Lapopie : la fabrication de robinets de tonnellerie en bois de buis.  Les tourneurs sur bois qui les fabriquaient étaient appelés « roubinetaïres« . Il en reste un en activité aujourd’hui dans le village, il mérite le détour. Le développement du transport ferroviaire a ensuite entrainé le déclin du commerce fluvial. En 1926, le Lot est déclassé des rivières navigables.  En 1990, la navigation sur le Lot a été rouverte à la plaisance grâce à un ambitieux projet de réhabilitation de la rivière.

Une curieuse et charmante balade

Pour découvrir le Chemin de halage de Ganil, vous pourrez laisser votre voiture au parking de Bouziès et suivre le chemin le long du Lot jusqu’à l’écluse de Ganil (3 km aller-retour).

Il n’y a pas de difficulté particulière sur ce chemin si ce n’est la pierre qui peut être un peu glissante après les jours de pluie. A l’inverse en été, il permet d’être au frais au bord de l’eau.

C’est au moment où la falaise tombe à pic au niveau de l’eau que la roche a été creusée sur 300 m et de 2 m de haut. Pure merveille de la nature réalisée par l’homme !

Pour les plus courageux il est possible de poursuivre le chemin pour rejoindre à pied le village de Saint-Cirq-Lapopie (environ 2h-2h30 aller-retour).

Ouvrez grand les yeux !

C’est juste avant l’écluse de Ganil que vous découvrirez un bas-relief taillé de plus de 50 mètres carrés creusé dans la roche calcaire. Cette œuvre du sculpteur Daniel Monnier est une représentation de la rivière et de son environnement : faune, flore, roches, fossiles et tourbillons. Impossible de résister à la tentation de laisser glisser sa main sur ces textures en alternance lisses et rugueuses, brillantes et opaques ! Pour la petite histoire, Daniel Monnier a consacré 9 mois de travail à l’oeuvre entre 1987 et 1989, puis il est revenu 30 ans après, en 2019 pour l’achever.

Navigation sur le Lot

Si vous découvrez le chemin de halage entre avril et fin octobre il y a fort à parier que vous croiserez également des bateaux sur la rivière. Bateaux promenades, gabarots ou bateaux habitables… le passage de l’écluse par l’un d’entre eux reste un spectacle en soi.

Si l’envie de tourner les manivelles est plus forte que vous, sachez que votre aide sera souvent appréciée des plaisanciers !

Le Lot est aujourd’hui navigable sur 80 km de Luzech à Larnagol et compte 17 écluses. La vue sur le chemin de halage depuis la rivière est également de toute beauté.

Avant de quitter Bouziès

Si vous n’êtes pas arrivé par celui-ci, nous vous conseillons de prendre le temps de jeter un œil sur le pont suspendu qui enjambe la rivière et qui marque l’entrée du village. Tout en fer et très étroit, il ne permet le passage que d’une voiture à la fois, il faut donc bien regarder avant de se décider si une voiture n’est pas déjà sur le pont !

Autre curiosité : le château des Anglais situé juste avant le tunnel après le pont. Vous apercevrez les fortifications du 11 ème et 12 ème siècles ancrées dans la roche calcaire. Le château des Anglais servait de refuge pour protéger la population en cas d’attaque. Bien que la partie supérieure de la muraille fut restaurée au 19ème siècle, il ne se visite pas mais s’admire aussi bien de jour que de nuit grâce à l’éclairage qui fait ressortir la beauté du lieu.

Ce qu'il faut retenir

Parking à Bouziès

Randonnée possible jusqu’à St Cirq Lapopie

40 m de fresque

Plus d'infos