Randonnée sur la Via Causs'Mos

Itinérance et parcours artistique
Sur la Via Causs'Mos à CabreretsSur la Via Causs'Mos à Cabrerets
©Sur la Via Causs'Mos à Cabrerets|© Clara Ferrand - Wildroad
Découverte St Cirq LapopieDécouverte St Cirq Lapopie
©Découverte St Cirq Lapopie
D'autres chemins que Compostelle

C’est lors d’un des longs week-ends de mai que nous partons du village de Vers pour 3 jours de randonnée à travers la vallée du Lot et du Célé. L’itinéraire de la Via Causs’mos et ses œuvres réparties le long de ses étapes nous intriguent, nous voulons expérimenter cette initiative du Géoparc des Causses du Quercy !

Testé par Clara

Étape 1 : Mise en jambe

De Vers à Cabrerets - 15,5 km

Après avoir quitté notre charmant hébergement de la Truite Dorée, nous cheminons dans le petit village de Vers où se trouve une petite épicerie pour faire le plein de provisions.

En sortant de Vers, on longe la rivière du même nom qui rend cette vallée si humide que les mousses recouvrent les arbres. Notre première montée nous attend, elle est raide mais rapide et mène sur le Causse où se trouve l’oeuvre Déclaration invitant à une contemplation du relief.

Le soleil tape fort sur le Causse, heureusement que nous avons assez d’eau et un bon chapeau. À quelques kilomètres, en redescendant un peu, se trouve la grotte préhistorique du Pech Merle. Inspirés par l’exposition à accès libre, nous décidons spontanément de nous joindre à une visite guidée de la grotte. Au fond de la cavité, plusieurs peintures préhistoriques nous émerveillent, de vrais chefs-d’oeuvre.

Après vingt minutes de marche plus tard et une bonne descente, nous arrivons au village de Cabrerets qui annonce la vallée du Célé. Juste devant le gîte du Barry, se trouve une boutique d’une artiste locale qui expose ses peintures et gravures aux couleurs chatoyantes. Le soleil descend doucement pour aller se coucher, faisant rougir à son passage les falaises ocre.

Étape 2 : Les deux vallées

De Cabrerets à Tour-de-Faure

Après un petit-déj’ copieux, nous revoilà sur le sentier de la Via Causs’mos avec pour objectif de voir deux des plus beaux villages de la vallée du Célé : le Vieux-Sauliac et le Vieux-Bourg de Cabrerets.

Sur notre chemin, nous croisons les pèlerins qui évoluent en sens inverse pour aller en direction de Cahors. Nous profitons des ravitaillements mis à leur disposition le long du sentier pour avaler une gorgée de café.

Pour sortir du village Cabrerets, il faut monter au niveau du causse par le Vieux-Bourg. Nous y apercevons les premières maisons semi-troglodytes, ainsi que les vestiges des châteaux occupés pendant la guerre de 100 ans par les Anglais.

En hauteur, nous longeons la rivière du Célé qui nous indique la direction du Vieux-Sauliac. Nous y accédons par le chemin de Pierre-Levée. Seules dans ce hameau déserté, nous nous imprégnons de cette ambiance mystérieuse qui règne ici avant de redescendre la vallée.

Nous gravissons une nouvelle fois les Causses du Quercy qui nous permettrons de passer de la vallée du Célé à la vallée du Lot par le col du Lièvre, le point le plus haut de cet itinéraire. Deux œuvres de la Via Causs’mos agrémentent notre randonnée : Vigipyrale qui donne un point de vue sur le relief des Causses et Lo Sautuador qui est une sorte de gros transat.

La fin de cette deuxième étape est sonnée par notre arrivée à l’hôtel les Gabarres au pied du village de Saint-Cirq-Lapopie.

Étape 3 : À la découverte d'un des plus beaux villages de France

De Saint-Cirq-Lapopie à Vers - 24,5 km

Les deux jours précédents, nous avons été subjuguées par la beauté des Causses du Quercy, mais ce n’était rien par rapport à la beauté du village médiéval de Saint-Cirq-Lapopie que nous découvrons au petit matin, sans les flots de touristes.

Un peu plus loin, le spectacle continue avec le chemin de halage en direction de Bouziès. Nous prenons le temps d’admirer le bas-relief qui débute ce chemin creusé à même la falaise le long du Lot. Au port de Bouziès où sont amarrées les traditionnelles gabarres, nous nous offrons une petite pause bien méritée au snack installé dans un vieux bus scolaire.

L’ancienne voie ferrée donne la thématique à l’oeuvre Bankirail qui se trouve avant Pasturat, une des étapes du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle évoluant en parallèle du nôtre.

Dans la forêt qui nous conduit à notre point d’arrivée, qui fut aussi notre point de départ, nous tombons sur des caselles. Ces abris ronds en pierres que les agriculteurs de France ont nommés de différentes manières à travers les régions.

Après ces 70 km en 3 jours, nous retrouvons le spa de l’hôtel de la Truite Dorée, pour profiter pleinement des derniers instants dans le Lot.

Les deux vallées se seront dévoilées à nous avec plein de poésie, ce qui marquera nos esprits, c’est le caractère pittoresque des villages traversés, ainsi que l’immensité des falaises des Causses du Quercy.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le blog Wildroad

À retenir

Entre 15 et 24 km par jour pour un total de 62,3 km

Compter 3 jours de randonnée

Des œuvres d’art tout au long du parcours

Autres expériences à vivre

À voir aussi

Fermer